(COVID-19) La Chine appelle à enquêter sur l'origine du virus dans plusieurs pays et régions

Source:French.xinhuanet.com 2021-07-22 | | Publié le:2021-07-23


BEIJING, 22 juillet (Xinhua) -- La Chine espère que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) traitera véritablement le travail de recherche sur les origines de la COVID-19 comme une question scientifique, éliminera les ingérences politiques et promouvra activement et prudemment le travail de recherche qui sera effectué de manière continue dans plusieurs pays et régions du monde, a déclaré jeudi un haut responsable de la Commission nationale de la santé (CNS).

Les travaux effectués lors de la première étape du traçage de l'origine, en particulier ceux qui ont débouché sur une conclusion claire, ne doivent pas être répétés, a déclaré Zeng Yixin, chef adjoint de la CNS, lors d'une conférence de presse sur le traçage des origines de la COVID-19 organisée à Beijing par le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat.

La recherche doit se focaliser sur le traçage de l'origine des premiers cas, l'épidémiologie moléculaire et les hôtes intermédiaires dans plusieurs pays et régions sur la base de consultations approfondies parmi les Etats membres de l'OMS, a souligné M. Zeng.

Selon un accord entre la Chine et l'OMS en juillet 2020, une équipe de l'OMS composée d'experts internationaux est arrivée à Wuhan, le 14 janvier. Ils ont formé une équipe conjointe avec des experts chinois pour la partie chinoise de l'étude mondiale sur les origines du nouveau coronavirus, a-t-il poursuivi.

L'équipe a étudié une grande quantité de données liées à l'épidémie et a visité neuf établissements, dont l'hôpital Jinyintan de Wuhan, le marché aux fruits de mer de Huanan et l'Institut de virologie de Wuhan relevant de l'Académie des sciences de Chine. L'équipe a mené des échanges approfondis avec des membres du personnel médical, des chercheurs de laboratoire, des scientifiques et des responsables de marchés locaux. Ils ont également interrogé des travailleurs sociaux, des travailleurs communautaires, des résidents et des malades qui se sont rétablis, a fait savoir M. Zeng.

Parmi les résultats de l'étude conjointe, un coronavirus très similaire au nouveau coronavirus dans les séquences génétiques a été trouvé chez les chauves-souris et les pangolins. Mais la similitude ne suffit pas à en faire un ancêtre direct du nouveau coronavirus.

Les experts ont identifié quatre hypothèses pour la source de transmission du nouveau coronavirus à la population humaine, dont le débordement zoonotique direct, les aliments de la chaîne du froid, une espèce hôte intermédiaire et un incident lié au laboratoire.

L'étude conjointe a déclaré qu'un incident de laboratoire est "extrêmement improbable" comme cause de COVID-19.

L'introduction par une espèce hôte intermédiaire est la voie la plus probable, selon l'étude.

Si un pays a besoin d'une étude approfondie sur des sources liées au laboratoire, les experts chinois suggèrent qu'il se rende dans les pays dotés de laboratoires similaires à celui de Wuhan et qui n'ont pas encore fait l'objet d'enquêtes, afin d'en savoir plus sur d'éventuels problèmes de fuite, a indiqué Liang Wannian, chef de la partie chinoise de l'équipe conjointe.

M. Liang a ajouté que dans l'étude conjointe, les experts chinois ont présenté aux experts étrangers les données de 174 cas précoces, ont collaboré avec eux pour analyser l'information, et sont parvenus ensemble à une conclusion.

Afin de protéger la vie privée des patients, les experts chinois n'ont pas fourni aux experts étrangers les données brutes, ces derniers exprimant leur pleine compréhension de cette décision conforme à la pratique internationale, a-t-il ajouté. 


版权所有中央党史和文献研究院

建议以IE8.0以上版本浏览器浏览本页面京ICP备11039383号-6京 公网安备11010202000010